La nuit passée fut très chaude et très moustiquée... Nous prenons la route de Gent vers 10h30. Gent s'étend le long du canal le Lieve et de la Lys. Nous y arrivons par la place du Kouter. Elle est bordée par l'opéra et le Palais de justice. On rejoint le beffroi par la Veldstraat, la rue  commerçante la plus populaire de Gent. Ce beffroi est le symbole du pouvoir civil en opposition au pouvoir religieux. Il abrite un magnifique carillon de 53 cloches, le must selon les spécialistes carilloneurs, que nous auront l'occasion d'entendre à plusieurs reprises. Très jolie mélodie ! Ça rappelle un peu la Hollande ! Ce beffroi est classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Paraît il que la vue est extraordinaire de là haut mais fortement déconseillés à ceux qui souffrent du vertige. Autant vous dire qu'on ne fera que le contempler de l'extérieur... Il domine de ses 91 mètres la halle aux draps, la Lakenhalle. Construction originale, elle servait au 15ème siècle de centre d'affaires et de cour d'arbitrage pour le négoce du drap. C'est là que l'on accordait où non, sous forme d'un sceau "la Pucelle de Grand", label et gage de qualité, ancêtre de nos AOC! On se retourne et l'on découvre à l'angle du breffroi et de la halle, un bâtiment qui servait de prison, avec un curieux fronton: le Mammelokker.
Nous avançons un peu vers le Quai aux Herbes, le Graslei, comme on l'appelle ici. Il s'agit de l'ancien port de Gand. Nous pénétrons dans l'ancienne poste, un bâtiment à haute silhouette de style néo-gothique. Il abrite entre autre un petit atelier de dégustation bio, nous y buvons un coup, Marie testera le Kombucha, boisson légèrement acidulée à base de thé, d'hibiscus et de fleur de sureau. Un délice rafraîchissant par ce temps de canicule... 
Nous continuons de longer le quai aux herbes. Nous passons devant:
- la maison des Bateliers francs, de 1531, de style gothique avec des pignons à volutes très fantaisistes, 
-la maison des Mesureurs de grains, de 1698, de style Renaissance flamande avec des décorations baroques, 
-la petite maison du Ton lieu où officiant le receveur de taxes, 
-l'imposante maison de l'étape du blé, la Het Spijker qui date de 1200, de type roman, est l'une des plus ancienne maison que l'on connaisse. Elle était destinée à l'entreposage du grain, 
-la maison des maçons, de 1527, avec une très belle façade gothique à pignons surmontés de pinacles, 
-juste à côté de cette dernière demeure, il faut avoir l'œil pour dénicher la plus petite maison de Gent ! Mignonne tout plein !
De l'autre côté du Lieve, face aux quais au Herbes, se trouve le quai au blé qui présente un aspect plus récent, avec des constructions baroques et classiques, dont la mignonne maison des Bateliers non francs, peinte en ocre et blanc et surmontée d'une jolie girouette en forme de caravelle. 
Notre parcours nous mène au confluent de la Lys et du canal Lieve. On a une première perspective sur le château des Comtes, le Gravensteen. Étonnant une telle masse en pleine ville ! Il est un superbe exemple de forteresse médiévale, inspirée du Krak des Chevaliers en Syrie. C'est Philippe d'Alsace qui l'éleva en 1180. Il fut pendant 300 ans la résidence des Comtes de Flandre et c'est ici que naquit Charles Quint. 
Nous passons sur la rive gauche de la Lys, par le quai de la Grue, le Kraanlei. C'est un vieux quartier populaire, authentique et semble être un foyer d'attraction pour noctambules branchés !
Nous tombons sur la place du Marché du Vendredi, la Vrijdagmakt, le centre névralgique et politique de la ville. On prend le temps d'observer autour de nous : on détecte la façade de l'Ons Huis, maison du parti socialiste gantois ainsi qu'une enfilade étonnante de maisons de style néo-renaissance. Diego remarque une fontaine à 4 étages permettant d'abreuver les chiens, les chevaux, les humains et les oiseaux. Nous faisons une pause repas à la Holly Food Market: un lieu branché et étonnant, situé dans une ancienne église du 17ème. Réaménagée avec goût, l'endroit est design et possède des couleurs flashy: gros coup de cœur! Ce food court réunit une quinzaine de stands, situés dans les petites chapelles de l'église, dédiés aux cuisines du monde.  Chacun fait son choix: repas italien pour Diego, et portugais pour Stef et Marie..Tout est frais, fait maison. Un régal ! Le tout sur un air de musique de Francis Cabrel et Serge Lama...endroit décalé à souhait, parfait pour Marie !!
Nous bouclons la boucle en milieu d'après midi par un passage à la Sintbaafskathedraal, la Cathédrale Saint-Bacon. Elle est la fierté des Gantois. De style gothique, elle fut le lieu de baptême de Charles Quint. Elle possède un grand nombre de chapelles et une superbe chaire de vérité réalisée par Laurent Delvaux , de style très rococo, avec un mélange de marbre et de bois. Nous voyons dans le fond de la cathédrale une drôle de curiosité...un squelette de baleine suspendu...baleine percutée par un cargo et retrouvée échouée sur une plage de Gant. Nous descendons au frais dans la crypte. Elle est l'une des plus grandes cryptes de Belgique. On confirme ! Elle date des années 1150 et contient de nombreux trésors. 
Nous rejoignons la place du Kouter pour récupérer Sunrise, garé au frais ! 
Gent est une ville magnifique. François Mitterrand disait d'elle qu'elle est l'une des plus belles villes historiques d'Europe. On n'est pas étonné ! Ici, le temps s'est arrêté. Incroyable de voir autant de belles choses en un si petit périmètre...
Nous quittons la Belgique en fin d'après-midi pour rejoindre la Picardie.

IMG_20180727_131144

IMG_20180727_130111

IMG_20180727_132935

IMG_20180727_141859

IMG_20180727_131851