Réveillés à 9h, après une nuit très correcte, par les autochtones se rendant au stade pour assister à une manifestation de foot (Huesca possède apparemment une bonne équipe en 2nde division), nous quittons le camping vers 10h45. Huesca était une jolie découverte: bonne ambiance dans les rues, ville moderne, très propre, avec de bons bars tapas (on s'est régalé !). Sa cathédrale que nous avons vue de nuit est très belle.
La route géologique transpyrénéenne que nous empruntons pour rejoindre Pampelune est sublime! On passe de paysages arides et pelés à la Sierra de la Peña. Cette montagne est belle, avec, à son pied, un magnifique torrent turquoise...
Nous longeons ensuite un lac tout aussi turquoise, qui nous mène à Yesa. Nous faisons une halte au Monastère de Leyre qui domine le barrage de Yesa. Détour très intéressant: construit au XI° siècle ce monastère possède une église avec un curieux mélange de styles car aux rudes voûtes en berceau des travées de côté fut ajoutée une élégante voûte gothique de la nef centrale. Le portail est très riche. Nous assistons à un mariage...on a essayé de s'y greffer mais le short/claquettes n'est pas la tenue adéquate à en voir les invités !
On nous a confié les clefs de la crypte...Diego est très content de pénétrer dans cet endroit caché et secret... La principale fonction de cette crypte est de soutenir le chevet de l'église qui se dresse au dessus. Une chose nous surprend c'est la forêt d'arcs, de colonnes et de chapiteaux qui se trouvent face à nous. Un vrai dédale !
On ressort enchanté de cette visite. Nous reprenons notre chemin. Nous traversons Pampelune, la France se rapproche...les nuages se dessinent au loin !
Nous passons la frontière à 18h et nous arrivons sur Biarritz vers 19h.
Diego est ravi de faire une pause ce soir chez mamie Françoise et papi Robert et de dormir dans un vrai lit! Oui oui...on sait...dormir dans un vrai lit en mode combi...c'est triché...on vous entend d'ici !
A peine garé dans la résidence, Sunrise nous joue un vilain tour: en voulant attraper les affaires pour la nuit, le mécanisme de la porte du coffre lâche ! On ne peut plus s'en servir. Dans l'urgence, on tente de la refermer...on y arrive, on verouille et on y touche plus jusqu'au retour! Les règles du jeu du mode tétris changent donc...plus d'accès au coffre par l'extérieur...il va falloir encore plus s'organiser !
Allez, nous voici posés pour la nuit, du grand luxe pour ce soir...on va apprécier. Merci Françoise et Robert pour l'accueil!